Rééducation psychomotrice


main rééducationLa rééducation psychomotrice s’adresse à toute personne présentant un retard de développement, un trouble psychomoteur, un accident ou un handicap. Cela concerne tous les âges de la vie, du jeune enfant à la personne âgée.

Elle se réalise sur prescription médicale. La prise en charge débute généralement par un bilan psychomoteur qui permet d’évaluer les compétences et les difficultés d’une personne. Il permet de tester les domaines suivants : l’équilibre, les coordinations, l’espace et le temps, la latéralité, le schéma corporel, la graphomotricité, la mémoire et le tonus (v. le descriptif du bilan psychomoteur).

Le bilan psychomoteur détermine des objectifs de prise en charge et s’ensuit un travail hebdomadaire sur plusieurs séances.

Selon le décret de compétences, la rééducation psychomotrice concerne particulièrement les personnes présentant :

Décret_n°88-659_du_6_mai_1988_version_consolidee_au_20040807

– un retard du développement psychomoteur ;

– des troubles de la maturation et de la régulation tonique ;

– des troubles tonico-émotionnels ;

– des troubles du schéma corporel ;

– des troubles de la latéralité ;

– des troubles de l’organisation spatio-temporelle ;

– une dysharmonie psychomotrice ;

– une maladresse motrice et gestuelle, une dyspraxie, une débilité motrice ;

– une instabilité psychomotrice, une inhibition psychomotrice

– des troubles de la graphomotricité, à l’exclusion de la rééducation du langage écrit.

Nous pouvons ajouter

– des troubles de l’équilibre,

– des troubles du raisonnement logico-mathématique.

Cela se déroule en séance individuelle :

  • à domicile (cela nécessite un espace suffisamment grand, neutre et l’absence du parent ou de l’accompagnant durant la séance) ou
  • en institution : EHPAD

(et parfois en groupe lieu à préciser).

Les outils utilisés sont divers : parcours psychomoteurs, jeu de balles et ballons, raquettes, gymnastique douce, escalade, cirque, activités de motricité globale, fine, enfilage, laçage, jeux graphomoteurs, jeu de société, manipulation, mobilisation… La liste n’est pas exhaustive.