Bilan psychomoteur


51704948_PVI_0001_A664560_SPLe bilan psychomoteur est essentiel pour débuter une prise en charge en psychomotricité.

Il se fait sur prescription médicale (médecin, pédiatre, psychiatre). Il peut être indiqué par un intervenant en crèche, un instituteur, un professeur, un spécialiste, etc.

Il évalue à un instant et en un temps donnés, dans une situation de bilan, les compétences et les difficultés d’une personne.

Les domaines concernés sont : l’équilibre, les coordinations, la graphomotricité, la latéralité, le temps, l’espace, le schéma corporel, le tonus, la mémoire.

Il se réalise en trois temps :

  1. La rencontre : famille- patient (anamnèse et émergence de la demande).
  2. Le bilan psychomoteur : le patient seul.
  3. Le compte-rendu du bilan psychomoteur : famille-enfant.

Lorsqu’il se déroule à domicile, il est nécessaire de prévoir un lieu suffisamment spacieux, calme et neutre.

Il existe bon nombre de bilans psychomoteurs différents en fonction des âges. : EPMO, NPmot, M-ABC, BL -R…

Le bilan graphomoteur BHK vient compléter ces évaluations.

Il étudie le développement du geste graphique et met en avant les critères déficitaires. Il permet d’infirmer ou confirmer une dysgraphie qui représente un trouble de l’écriture.

Le profil sensoriel de Dunn est un questionnaire supplémentaire qui peut être rempli par les familles et/ou les professionnels afin d’élaborer un profil type hyper/hyposensible, en recherche ou évitement de sensations, par exemple. De celui-ci découlera un plan d’intervention.

Il peut préciser des problématiques telles que les troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité TDA/H et les troubles envahissants du développement TED.